Selon un premier chiffre donné par les organisateurs nous étions au moins 4000 manifestants-tes à Strasbourg contre le Grand Contournement Ouest. Puis l’estimation est montée à 6000. Toujours est-il que la foule était au rendez-vous ensoleillée. Et dans toutes ses composantes, générationnelles comme politiques. On y a vu nombre de familles avec enfants, dont certains encore dans des poussettes, on a vu s’y côtoyer sous la banderole de tête, des élus de droite, du centre, de gauche, écolos, communistes, des maires de villages concernés, des adjoints strasbourgeois, et même une députée de LaRem, Martine Wonner, médecin, opposée au GCO comme à la politique anti-migrants.

Devant les élu-e-s, un mini cortège de tête, serré par la BAC, dont le louque noir et masqué semblait indisposer un “responsable” du Service d’ordre. Il était pourtant recommandé de se bailloner contre le déni de démocratie!

La manifestation pour le climat avait fusionné avec les anti-GCO. Au passage devant l’ancien hôtel de police, à côté des Dernières Nouvelles d’Alsace, et futur hôtel 5 étoiles, on a pu faire le constat de la duplicité de certains élus strasbourgeois, opposés à Vinci quant au GCO, mais favorable au même lobby destructeur pour le bâtiment et l’urbanisme en général. C’est Vinci en effet qui va construire l’hôtel de luxe!

Une délégation a été reçu chez le préfet dont l’hôtel était sévèrement gardé par les Robocops suréquipés. A la fin du cortège des dizaines de citoyens ont déposé leurs cartes d’électeurs dans une poubelle face au palais du Rhin, puisqu’il ne sert à rien de s’opposer par le vote quand, malgré 7 avis négatifs, le chantier du GCO se profile dès lundi matin à 7 h ou mardi à Kolbsheim. La ZAD est en danger d’évacuation par 250 gendarmes mobiles! Rendez-vous sur zone, comme disent les militaires pour défendre la nature et le Kochersberg contre les lobbies et les irresponsables politiques à leur botte.

http://la-feuille-de-chou.fr/archives/99728

(extrait)